Un cheval maltraité, sauvé d’une vie de peur, peut désormais gambader en liberté

Un cheval nommé Pride a souffert aux mains de l’homme lorsqu’il a été retenu en captivité pendant des années dans l’industrie des concours hippiques du Tennessee.
Le « soring » consiste à infliger délibérément de la douleur aux chevaux pour exagérer leur allure naturelle pendant les compétitions.
Pour ce faire, on applique des produits chimiques corrosifs tels que le diesel ou la paraffine sur les pattes ou les sabots, ce qui endommage considérablement les tissus. Leurs soigneurs font subir aux pauvres chevaux tant de douleur juste pour obtenir un ruban.
Heureusement, Pride a été sauvé et amené au Black Beauty Ranch à Murchison, au Texas, où il pourra passer le reste de sa vie en paix avec d’autres chevaux.
« Penser qu’un cheval a dû subir tant d’abus dans l’écurie et voir les pires personnes et qu’il se présente quand même le matin et est heureux de vous voir », a déclaré Angela Dierkes de la HSUS. « Ça vous donne envie d’être une personne plus indulgente. »
L’assistant social de Pride a depuis été poursuivi pour ses actes odieux.
« Si la HSUS n’avait pas mené une enquête sous couverture et si les chevaux n’avaient pas été saisis, [Pride] aurait subi de graves dommages simplement à cause du tannage. Nous ne pouvons pas dire ce qui n’a pas été filmé et ce qui lui est arrivé exactement, mais il est très possible qu’il soit mort dans la grange », a déclaré M. Dierkes.
La loi PAST (Prevent All Soring Tatics) modifierait la loi sur la protection des chevaux afin d’abolir le système d’auto-élevage défaillant de l’industrie, d’interdire l’utilisation d’équipements qui constituent un élément essentiel du soring, de durcir les sanctions et d’apporter d’autres réformes nécessaires pour mettre un terme définitif au soring.

Avez-vous aimé l'article? Pour partager avec des amis:
Ajouter un commentaire

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!: