L’épouse de feu Charles Aznavour se cache dans leur maison en Suisse, le languissant toujours – Son fils passe des heures avec elle tous les jours

Le véritable amour ne se limite ni avec le temps ni avec la mort. L’épouse de Charles Aznavour, Ulla, le sait mieux que quiconque, elle qui a passé 54 heureuses années avec lui et qui, même après son décès, se languit toujours de son défunt époux…

Charles Aznavour a sans doute connu des femmes au cours de son existence, mais celle qui a marqué à jamais sa vie reste sa dernière épouse Ulla Thorsell.

Pour la petite histoire, c’était en 1966 dans une boîte de nuit que le couple s’est rencontré. Et c’était le coup de foudre immédiat entre eux. À tel point, que les deux tourtereaux ont décidé de s’unir pour la vie.

Une vie de famille heureuse

Peu de gens le savent sans doute, mais de son vivant, Charles Aznavour menait une vie aussi riche que tumultueuse.

Tout a commencé en 1946. Cette année-là, le chanteur emblématique avait en effet épousé Micheline Ruguel Formentin. Cependant, après avoir eu deux enfants, Seda et Charles, avec elle, il a décidé de mettre fin à leur mariage.

Après Michele, l’artiste a alors décidé de partager la vie d’Evelyn Plessis, dont il était tombé amoureux. Malheureusement, sa relation avec cette dernière n’a pas non plus duré longtemps. De plus, avec Evelyn, le chanteur a vécu un terrible drame : le décès de leur fils, Patrick.

Le jeune homme a été retrouvé sans vie dans son studio, après avoir fait une overdose. Pourtant, il n’avait que 25 ans. Son père lui a d’ailleurs rendu un hommage dans sa chanson “L’Aiguille”.

Malgré ses deux divorces, Charles Aznavour n’a tout de même pas renoncé à l’amour. Et ce, jusqu’à ce qu’il croise le chemin d’Ulla Thorsell qu’il a ensuite épousé et avec qui il a accueilli ses trois derniers enfants, Katia, Mischa et Nicolas.

Pour l’interprète de “La Bohème”, Ulla était en effet sa dernière femme et l’amour de sa vie. En tout cas, elle était très différente de toutes les femmes qu’il a connu auparavant.

“J’ai épousé une femme qui vient d’une culture différente, plus stricte. J’ai appris des choses, la tolérance (…) elle m’a régulé, m’a mis sur un bon rail”,

avait confié le musicien au cours d’une interview accordée à Télé 7 Jours.

D’ailleurs, les deux tourtereaux ont vécu ensemble pendant 54 longues années. Et ont notamment passé des moments de bonheur, jusqu’à ce que la vie en a décidé autrement…

La disparition de Charles Aznavour

Pour rappel, c’était le 1er octobre 2018 que Charles Aznavour a tiré sa révérence. Ce jour-là, la grande icône française a été retrouvée inanimée à son domicile de Mouriès, dans la baignoire de sa salle de bain. Il avait 94 ans.

Au départ, la cause de sa mort a été annoncée “naturelle”, mais très vite, le résultat d’une autopsie a révélé que le chanteur a perdu la vie des suites d’un “œdème pulmonaire responsable d’une défaillance cardio-respiratoire”. Sans avoir souffert pour autant.

Bien évidemment, cette perte a beaucoup touché ses fans. Cependant, cela n’était rien comparé à ce que son épouse a ressenti. D’autant plus, qu’elle n’était pas à ses côtés durant ses derniers instants de vie.

En effet, le jour de la disparition de son mari bien-aimé, Ulla était en Suisse. Et elle y était parce qu’elle voulait vivre loin de la chaleur dans cette ville. Ce qui n’a pas été le cas de l’interprète de “Emmenez-moi” qui se sentait bien dans sa maison.

Quoi qu’il en soit, pour la Suédoise, rien n’est plus dur que d’avoir perdu l’homme de sa vie, avec qui elle a vécu pendant plus de 50 ans. D’ailleurs, même des années plus tard, elle n’arrive toujours pas à faire son deuil.

En tout cas, c’est ce que son fils Mischa a confié au cours d’une interview qu’il a accordée à France Dimanche, en 2020.

“Après cinquante-quatre ans de vie commune avec mon père, c’est très dur pour elle. Il lui manque énormément”,

a-t-il déclaré.

La vie d’Ulla après la disparition de son mari

Dans la vie, rien n’est plus dur que de perdre un être cher à notre cœur. Néanmoins, il faut toujours garder la tête haute, comme l’a notamment fait Ulla Thorsell.

Notons qu’après la disparition de son époux, la Suédoise est restée une femme forte aux yeux de sa famille et surtout de ses enfants, qui a toujours veillé sur elle.

« Avec mon frère Nicolas et ma sœur Katia, on l’entoure beaucoup. Comme elle vit à Genève, je passe tous les jours une heure ou deux avec elle »,

a confié son fils Mischa dans les colonnes du magazine France Dimanche, en donnant des nouvelles de sa mère.

Une famille très soudée, comme l’ami de Johnny Hallyday aurait toujours souhaité.

« On gère en famille et nous sommes toujours d’accord. C’est le plus important, car notre père a toujours tout fait pour que l’on s’entende bien. Ne pas s’entendre, ce serait le renier »,

a aussi affirmé Mischa.

À en croire les confidences de son fils, il faut dire que Charles Aznavour était un bon père. C’est sans doute la raison pour laquelle, en 2020, Mischa et son frère ont décidé de préparer un biopic du chanteur pour l’honorer.

Et ce n’est pas tout, cette année-là, ils ont également sorti un album de reprises du célèbre artiste. Ce qui a sans doute ravi ses fans, qui ont également pu admirer pour l’occasion la captation de la dernière tournée de l’artiste et en particulier celle de son spectacle à Paris au Palais des Congrès en janvier 2018.

Charles Aznavour a failli mettre fin à ses jours

De son vivant, Charles Aznavour a toujours été un modèle pour de nombreuses personnes en tant qu’artiste, homme, mari et père de famille. Cependant, derrière cette grande personne se cachait aussi un autre homme.

Peu de gens le savent sans doute, mais à un moment donné de sa vie, l’interprète de “Venecia Sin Ti” était addict à la boisson alcoolique. D’ailleurs, cette addiction lui a failli coûter la vie.

Un épisode sombre qui a notamment été révélé dans le livre intitulé “Aznavour vu de dos” sorti le 19 mai 2022, écrit par Erick Berchot, avec l’aide de Gérard Davoust.

 

La source

Avez-vous aimé l'article? Pour partager avec des amis:
Ajouter un commentaire