Un ancien pilote achète un avion juste pour sauver des animaux qui seraient euthanasiés

Paul Steklenski de Schwenksville, en Pennsylvanie, est un vétéran de l’armée qui a passé les années 90 à diriger la formation des officiers à Fort Knox, dans le Kentucky. Aujourd’hui, il s’est trouvé une nouvelle façon de servir. Pilote amateur, il a créé une association à but non lucratif pour transporter par avion des chiens de refuge en danger vers des foyers d’accueil heureux.

Tout a commencé au printemps 2013, lorsque Paul Steklenski passait devant un aéroport tous les jours. « J’avais toujours pensé à apprendre à voler », raconte Steklenski, 45 ans. « Mon oncle était pilote. J’ai encore son carnet de bord des années 30 et 40…. J’ai décidé d’aller prendre des leçons ».

À l’automne de cette même année, Steklenski a adopté un chien de sauvetage, Tessa, qui était arrivé dans une camionnette d’un refuge du Tennessee. Après avoir appris la différence entre l’adoption et l’achat, Steklenski a commencé à réfléchir à la manière dont il pourrait aider d’autres animaux à trouver un nouveau foyer.

Jusqu’à présent, Paul Steklenski a sauvé plus de 700 chiens.

En mai 2015, l’association à but non lucratif de Steklenski, « Flying Fur Animal Rescue », est née. Voici ce qu’il fait : il retire les animaux des refuges à l’aide des bénéfole, les transporte à travers les frontières de l’État et trouve de nouveaux sites qui peuvent les accueillir jusqu’à l’adoption.

« L’idée est de les faire passer d’un environnement de mise à mort à un environnement sans mise à mort », explique Steklenski. « Tout ne fonctionne pas toujours, mais les refuges s’engagent à les protéger et à faire en sorte qu’ils aillent dans un bon foyer. »

La différence est que la licence de pilote de Steklenski lui permet de transporter des animaux en masse. « C’est une question d’efficacité. On ne pourrait pas faire ça avec une camionnette, il faudrait faire cinq heures de route dans une direction », dit Steklenski. « C’est la seule raison pour laquelle je vole… C’est une compétence que j’ai, et l’avion est un outil. »

Pour minimiser les tracas logistiques liés à la planification des vols, Steklenski a investi dans son propre avion de 70 000 dollars. Il dépense également environ 1 000 dollars de son propre argent pour ses voyages mensuels.

« Je crois vraiment en cela. C’est ma passion », a déclaré Steklenski.

Avez-vous aimé l'article? Pour partager avec des amis:
Ajouter un commentaire

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!: