Un chaton orphelin de 4 jours déjoue les pronostics en sa défaveur et prouve sa volonté de vivre à ses bienfaiteurs

Ce pauvre petit bébé nommé Roscoe faisait vraiment peine à voir lorsqu’il a été secouru. Heureusement, il a pu compter sur le dévouement d’un couple de bénévoles aux petits soins. Après avoir été nourri au biberon toutes les 2 heures durant plusieurs semaines, il a repris du poil de la bête.

Roscoe n’avait que 4 jours lorsqu’un membre du public l’a aperçu, seul au milieu de nulle part. L’individu n’a pas retrouvé alentour sa mère et ses compagnons de portée.

Il a donc contacté Nikki Martinez et Foster Papi, un couple investi dans le sauvetage des chats.

« Il était si petit… Je m’inquiète systématiquement pour les nouveau-nés sans maman. Ses yeux étaient encore fermés et ses oreilles toujours pliées. Son cordon ombilical s’était infecté », a expliqué la bonne samaritaine à Love Meow.

Un combat à sa hauteur

Nikki et Foster ont donc intégré le nouveau-né au sein de leur foyer. Ils l’ont placé dans une couveuse, car il était trop jeune pour réguler seul sa température.

De même, ils se sont relayés pour nourrir Roscoe au biberon toutes les 2 heures, 24 heures sur 24.

« Nous étions épuisés par les tétées. Je n’avais encore jamais ressenti les effets du décalage horaire auparavant sans même avoir quitté le pays. Mais Roscoe en vaut la peine », a déclaré Foster.

Après une semaine d’attention constante, le bébé a ouvert les yeux. Son petit ventre bien rond témoignait du fait qu’il avait pris des forces et ses longues siestes de plusieurs heures montraient qu’il se sentait à l’aise dans son environnement.

« Une fois qu’il a commencé à grossir, j’ai été plus confiante quant à son avenir », a relaté Nikki.

Roscoe a en effet fait preuve d’une résilience hors pair. Et il a entamé l’exploration des 4 coins de son nid douillet sur ses pattes frêles.

Aujourd’hui, Roscoe n’est plus en danger. Grâce au dévouement de ses sauveteurs, il a pris suffisamment de poil de la bête pour affronter le monde extérieur à sa couveuse.

De même, il commence à s’alimenter de pâtée pour chats et à rencontrer ses congénères pour parfaire sa socialisation.

Il ne sera proposé à l’adoption que lorsque le vétérinaire lui délivrera son certificat d’aptitude pour de folles aventures au sein d’un foyer aimant.

 

La source

Avez-vous aimé l'article? Pour partager avec des amis:
Ajouter un commentaire

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!: