Un chien empêche un individu de le voler lors de sa promenade, la police lance un appel à témoin

La police londonienne est à la recherche d’un homme ayant tenté d’enlever un chien pendant que sa maîtresse le promenait. Surpris par la résistance de la propriétaire canin et par la réaction du quadrupède lui-même, l’assaillant a préféré prendre la fuite.

La Metropolitan Police a lancé un appel à témoin le jeudi 6 octobre après la tentative de vol d’un chien survenue le mercredi 28 septembre.

Cet après-midi-là, une femme de 41 ans promenait son ami à 4 pattes, un croisé Boxer / Staffordshire Bull Terrier, dans un parc du quartier de Knockholt Close à Sutton, ville de la banlieue sud-ouest de Londres.

Elle a alors été approchée par un homme qui s’est mis à flatter et à caresser son chien. La victime et son animal de compagnie se sont éloignés, mais l’individu est revenu à la charge. Il lui a demandé de lui donner le canidé, chose qu’elle a évidemment refusée.

Il s’en est alors pris à elle, mais elle s’est défendue avec une grande détermination. Ce qui lui d’ailleurs valu des coupures au cou et à la joue.

L’homme a ensuite essayé de repartir avec le chien, qui a réagi en le mordant à la jambe. Malgré les coups de poing et de pied reçus, il a réussi à se libérer pour rejoindre sa maîtresse. L’agresseur, lui, a pris la fuite.

Des traces de sang qui pourraient permettre d’identifier le suspect

La quadragénaire et son chien sont rentrés chez eux. Elle a appelé la police pour la prévenir de l’incident. Des agents ont aussitôt été envoyés pour ratisser le secteur et essayer de localiser le suspect en se basant sur le signalement fourni par la victime.

Il n’a pas encore été retrouvé, mais les enquêteurs disposent d’un élément qui pourrait les aider à l’identifier. Il s’agit de prélèvements de sang faits sur la gueule du brave chien. Ils attendant les résultats des tests ADN.

« Cet animal courageux a non seulement empêché le vol, mais il a également recueilli des preuves ADN qui pourraient fournir l’identité du suspect », a souligné l’officier de police Heath Keogh.

 

La source

Avez-vous aimé l'article? Pour partager avec des amis:
Ajouter un commentaire