Ce gros matou errant qui a toujours vécu dans le même quartier se voit offrir un toit pour la première fois

Hubby n’avait jamais eu de maîtres. Il avait survécu dans la rue grâce à la bienveillance des habitants qui le nourrissaient et lui ouvraient les portes de leur abri de jardin. Heureux de sa condition, il a cependant dû s’adapter à une nouvelle vie de chat d’intérieur. Et finalement, ça lui plaît beaucoup.

Hubby, un gros chat de gouttière, était connu comme le loup blanc dans son quartier. Les résidents lui accordaient toute l’attention qu’il réclamait, c’est-à-dire très peu.

En effet, Hubby est un être indépendant qui se contente d’un abri de jardin pour dormir et de quelques croquettes disposées sur les rebords des fenêtres rien que pour lui.

Cependant, il y a peu, un riverain a remarqué que son état de santé se dégradait. Son pelage était terne, il boitait d’une patte arrière et avait l’air de souffrir de ses multiples blessures causées par des conflits entre félins.

Un bon samaritain a alors contacté l’association Exploits Valley SPCA Adoptables pour qu’elle lui vienne en aide.

C’est Sarah MacLeod qui s’est déplacée pour le capturer délicatement. « Hubby était si nerveux quand il est arrivé… Il n’était jamais entré à l’intérieur… mais il n’a pas fallu longtemps pour le convaincre », a déclaré la jeune femme à Love Meow.

Des soins et de l’affection pour la toute première fois

Bien entendu, le matou a été conduit chez le vétérinaire. Tout pour lui était nouveau, pourtant il s’adaptait comme un chef.

Le docteur animalier a soigné ses plaies, l’a déparasité, identifié et vacciné. L’examen clinique a révélé que sa fracture à la patte datait de longue date et qu’elle s’était par conséquent ressoudée d’elle-même. Une opération étant impossible, il restera boiteux jusqu’à la fin de sa vie.

« Ça ne le fait pas souffrir et ça participe à son charme de baroudeur », a confié Sarah.

Après toutes ces émotions, Hubby a dormi durant de longues heures bien à l’abri dans la chatterie. Il a ainsi repris des forces sans avoir à se soucier des dangers du monde environnant.

Le chat de gouttière avait encore cependant du mal à se socialiser avec les humains. Il restait craintif et distant. Afin de remédier à cela en douceur, il a été confié à une famille d’accueil qui lui a permis de sortir plus facilement de sa coquille.

Dans cet environnement chaleureux et douillet, Hubby est en effet devenu un tout autre chat. Après quelques semaines, il témoignait lui aussi de son affection et réclamait des caresses.

Ses ronronnements assourdissements inondent désormais le foyer. Par ailleurs, il voue maintenant une passion dévorante pour le toilettage. Son pelage est donc plus doux et plus soyeux que jamais.

 

La source

Avez-vous aimé l'article? Pour partager avec des amis:
Ajouter un commentaire

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!: