Cette chatte paraissait sauvage, mais elle était dotée d’une puce d’identification : ce qu’ont découvert les bénévoles les a attristés

Frannie, de son petit nom, était errante et terrifiée par les humains. Les membres d’une association ont alors pensé qu’elle était sauvage et ont décidé de la stériliser pour la replacer ensuite dans son milieu de vie. Cependant, ils ont fait une découverte surprenante chez le vétérinaire.

Début août 2022, un homme a informé le Community Cat Club de l’État du New Jersey (États-Unis) qu’une chatte craintive rôdait à proximité de son domicile.

L’individu pensait qu’elle était sauvage, car elle ne se laissait pas approcher malgré ses supplications pour obtenir de la nourriture.

Sara Sharp, la fondatrice de l’organisation, est donc naturellement partie à la découverte de la demoiselle qu’elle a localisée sans mal.

Dans la plupart des cas comme celui-ci, l’association se charge de capturer l’animal, de l’emmener chez le vétérinaire pour stérilisation puis de le relâcher dans son environnement.

Une découverte pour le moins inattendue

Le docteur animalier scanne systématiquement le cou des félins qui arrivent à la clinique. Et à la grande surprise générale, la chatte prostrée de peur était dotée d’une puce électronique.

Sara a donc essayé de joindre le numéro de téléphone mentionné sur sa fiche de renseignement, en vain. La minette, nommée Frannie, a par conséquent été placée dans une cage de la chatterie du refuge.

Après 2 semaines d’enquête, Sara a enfin pu localiser ses propriétaires. La jeune femme était extrêmement soulagée, car observer Frannie recroquevillée sur elle-même durant tout ce temps était un crève-cœur.

Au téléphone, la maîtresse officielle de Frannie a expliqué qu’elle et sa famille avaient déménagé il y a 2 mois et qu’ils n’avaient pas pu emmener leur chatte adorée avec eux.

Ils l’avaient donc lâchement abandonnée dans les rues du quartier, la laissant à son triste sort.

La minette avait alors perdu toute foi en l’humanité et ne faisait plus confiance à personne.

Pour son bien-être, Sara a convenu de la placer au sein d’un foyer d’accueil, rapporte Love Meow.

Frannie a alors changé radicalement de comportement. De nouveau au sein d’une maison chaleureuse, elle s’est métamorphosée.

« Au bout de 24 heures seulement, c’était un tout nouveau matou. La famille d’accueil sauve des vies. Frannie en est la preuve. Elle était dorénavant très affectueuse et en demande constante d’attention », a confié Sara.

Le groupe de sauvetage est rassuré quant au fait que la minette de 4 ans pourra être adoptée par des personnes attentionnées.

Sa bienfaitrice est par conséquent à la recherche d’adoptants pour la boule de poils en demande d’amour.

 

 

La source

Avez-vous aimé l'article? Pour partager avec des amis:
Ajouter un commentaire

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!: