Line Renaud affirme que ne pas avoir d’enfants est le “grand regret de sa vie” – À 94 ans, Dany Boon est devenu “le fils qu’elle aurait aimé avoir”

Du succès, de l’argent, le grand amour, Line Renaud a tout eu dans sa vie. Tout sauf un enfant, le plus grand regret de sa vie. Toutefois, la célèbre actrice a fait la rencontre du fils qu’elle aurait aimé avoir.

Jacqueline Enté a été passionnée par la musique dès son plus jeune âge. Et s’est en croisant la route du musicien, Loulou Gasté, en 1945, que la chanteuse a débuté dans le domaine. Loulou a pensé à tout, il lui a fait faire des cours de chant, de danse, un régime et il a même changé sa garde-robe.

Il lui a aussi trouvé un nom de scène, connu de tous, Line Renaud. Malgré leur différence d’âge de plus de 20 ans, les deux artistes se sont liés d’amour. Quelques années plus tard, en 1950, le couple s’est marié, mais n’a pas eu d’enfant.

 

Pourquoi Line Renaud n’a jamais eu d’enfant ?

Née le 2 juillet 1928 à Nieppe, Line Renaud a toujours été une femme active dans sa vie. Infatigable, malgré son AVC en avril 2019, la célèbre actrice a continué à enchaîner les tournages.

Dernièrement, c’est dans les téléfilms d’Emmanuel Rigaut “Meurtres dans les trois vallées” et “Le squat” que nous l’avons aperçue.

Il faut savoir que côté carrière, la grande dame a bien été comblée, sachant qu’elle s’est appliquée dans le cinéma, la musique et le théâtre. Malheureusement, à plus de 90 ans, elle admet qu’il lui manque quelque chose dans la vie, le rire d’un enfant.

“C’est le grand regret de ma vie, celui que je nourris constamment. Ça, c’est un vrai ratage. Dans une seconde vie, j’aurais un orphelinat”,

a-t-elle déclaré lors d’une interview.

Mariée à Loulou Gasté, compositeur de musique, pendant 45 ans, le couple n’a jamais été parent. Effectivement, “Loulou ne souhaitait pas être père” et Line qui l’aimait éperdument a respecté son choix. Une fois, elle a évoqué son envie d’adoption, mais son époux n’a toujours pas accepté.

Pour la veuve de Loulou, “une femme qui n’a pas eu d’enfant n’a pas complètement réussi sa vie”. Cependant, le défunt compositeur avait ses propres raisons :

“Et je le comprends, car il avait déjà son enfant. J’avais 16 ans et lui 36 ans. J’étais comme son enfant donc cela ne lui a pas manqué. Mais cela a été mon cas jusqu’à mes 70 ans”,

a expliqué celle qui a joué “Simone”’ dans “Ripoux contre Ripoux”.

Par ailleurs, pour combler son manque, elle s’est prise d’affection pour Claude Chirac et Muriel Robin, celles qui ont partagé la scène avec elle pendant des années. Se confiant à Laurent Delahousse en 2018, elle a révélé qu’elle aurait souhaité qu’elles soient vraiment ses filles.

D’ailleurs, l’une d’elle aurait pu l’être effectivement, sachant que la grande voix française avait eu recours à une IVG dans sa jeunesse.

L’avortement de Line Renaud

L’interprète de “Ma p’tite folie” n’avait que 17 ans quand elle a rencontré Loulou Gasté, “l’idole de son enfance”. Suite à une audition, les deux artistes ont entamé une relation professionnelle qui est devenue fusionnelle.

“Devenus un couple”, il n’y a plus eu de cloison entre leur vie sentimentale et professionnelle, comme l’a confié Jacqueline Enté, rebaptisée Line Renaud.

Puis, un jour, la jeune chanteuse est tombée enceinte et “ce fut la panique pour tous les deux”. Refusant de se retrouver dans la même situation que sa grand-mère, elle a décidé de d’interrompre sa grossesse.

D’ailleurs, il faut aussi prendre en compte que Loulou ne voulait pas avoir d’enfant avec elle. Cependant, il s’avère qu’à l’époque, l’IVG n’était pas encore autorisée en France. Il a donc fallu le faire clandestinement.

“Il a organisé un avortement dont je garde un souvenir effroyable. Une adresse glauque, un appartement sombre, une tricoteuse…”,

a raconté la veuve.

Suite à l’opération, Line s’est promis qu’elle ne “donnerait jamais d’enfant” à Loulou. À son retour à la maison, la jeune fille a eu des complications. Atteignant les 41 degrés de fièvre, elle présentait les symptômes d’un début de septicémie et Loulou priait pour qu’elle ne meure pas.

Tenant visiblement à sa bien-aimée, malgré son douloureux divorce, il l’a épousée lors d’un mariage surprise à la mairie du XVIIe. 45 ans plus tard, seule la mort du compositeur a pu les séparer.

Depuis qu’il l’a laissée, le manque d’un enfant s’est fait de plus en plus ressentir chez Line Renaud. Heureusement, elle a fait la rencontre de l’acteur Dany Boon qu’elle considère comme son fils.

Son nouveau fils

Partageant plus que l’affiche du film « Une belle course », sorti en salles le 21 septembre 2022, Line Renaud et Dany Boon ont en plus de leur amitié, un lien fort.

“Il est le fils que j’aurais aimé avoir. C’est vrai. Je le vois avec sa mère comme il est, moi, je suis celle de substitution”,

a révélé l’icône du cinéma français lors d’une interview qu’elle a accordée au “Parisien”.

Rappelons-le, la grande actrice a fait la rencontre du réalisateur de “Raid dingue”, il y a plus de vingt ans. Ils ont tourné pour la première fois ensemble dans “La Maison du bonheur”, en 2006. Puis, ils se sont retrouvés à nouveau dans le film culte “Bienvenue chez les Ch’tis”.

De son côté, Dany Boon avoue partager les mêmes sentiments pour celle qui a été décorée de la Grande Croix de la Légion d’honneur le 2 septembre 2022.

“Toujours là” même dans les moments “difficiles”, pour Dany, “Line est un exemple et une mère sur le plan artistique”. Se confiant à Paris Match, il a livré avoir vécu un “moment très particulier” en jouant avec Line Renaud.

D’ailleurs, il a confié qu’à “plusieurs fois”, il s’est retrouvé les yeux humides en regardant la célèbre actrice jouer.

Justement, “Une belle course”, ce film en écho à la vie de Line Renaud, témoigne de la grande complicité entre le duo nordiste. D’ailleurs, Dany Boon l’a confié au “Parisien”, ils n’ont “pas eu à jouer, parce que c’est très proche de la réalité”.

 

Avez-vous aimé l'article? Pour partager avec des amis:
Ajouter un commentaire