Une élève s’allonge à côté d’un garçon malade pendant que toute la classe rit: Un geste qui rend la mère de la fillette fière

Christine Banga Adair vivait à Plant City, en Floride, avec son mari aimant et ses quatre adorables enfants. Elle a enseigné pendant plus de 16 ans à des élèves de première année et savait à quel point il était important de transmettre aux jeunes des connaissances précieuses qui ne faisaient pas toujours partie du programme scolaire.
Un jour, elle est venue chercher sa fille à l’école Carington pendant la récréation. Adair jouait souvent à des jeux avec ses jeunes enfants pour rendre le voyage de retour amusant et captivant.L’habitante de Plant City a raconté que sa fille de douze ans lui avait dit quelque chose qui dépassait tous les autres mots et lui avait fait monter les larmes aux yeux.
Non seulement elle était confuse, mais elle ne trouvait plus ses mots et aurait eu du mal à retenir ses larmes.
Selon Adair, l’histoire de sa fille a commencé par ces mots: « Maman, j’ai fait pleurer le professeur aujourd’hui ». Lorsque la mère de quatre enfants a entendu ces mots, sa première pensée a été négative.La mère a dit qu’elle ne voulait pas douter de sa chère fille, mais une partie de son âme a commencé à se demander ce que Carington avait fait qui avait fait pleurer l’enseignant. Elle était encore en train de comprendre les paroles de sa fille lorsqu’elle fut interrompue.Il s’avéra que Carington n’avait pas encore raconté toute l’histoire. Elle a alors parlé à sa mère d’un garçon de sa classe d’art qui souffrait du syndrome de Gilles de la Tourette, une maladie dans laquelle les gens émettent des sons involontaires et font des mouvements répétitifs qui ne sont pas faciles à contrôler.
Selon Karington, une enseignante remplaçante (la mère du garçon) est passée à ce moment-là et a été témoin de la scène. Les larmes aux yeux, l’enseignante est entrée dans la salle d’art, a remercié Carington et l’a prise dans ses bras.Après avoir entendu l’histoire touchante de sa fille, Adair est passée par une multitude d’émotions. Non seulement elle était confuse, mais elle ne savait pas quoi dire et aurait eu du mal à retenir ses larmes.
La fière mère a décrit comment sa fille l’a regardée, a remarqué les larmes dans ses yeux et a tout compris.
Adair n’était pas seulement fière de sa petite fille, elle avait aussi un message important pour les mères d’élèves ayant des besoins particuliers. Elle leur a assuré qu’il existe des personnes attentionnées qui défendront toujours ce qui est juste.En outre, Adair a encouragé les parents à parler avec leurs jeunes enfants de sujets importants tels que l’autisme, le syndrome de Tourette, le racisme, etc. Elle a encouragé les parents à parler à leurs enfants de l’importance de leurs droits. Elle a encouragé les parents à partager leurs propres histoires et sentiments avec leurs enfants afin de les aider à devenir des personnes responsables et compatissantes.S’appuyant sur son expérience d’enseignante, Adair a souligné l’importance d’enseigner la compassion et l’empathie aux jeunes.

Avez-vous aimé l'article? Pour partager avec des amis:
Ajouter un commentaire

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!: