Un homme généreux recueille chez lui 300 chiens errants pour les protéger de l’ouragan Delta

Début octobre, on a appris que l’ouragan Delta se dirigeait vers les côtes de Cancun, au Mexique. Dans tout le pays, les gens ont commencé à prendre les précautions nécessaires pour assurer leur sécurité et celle des membres de leur foyer.

Mais que se passe-t-il lorsque votre foyer compte 300 chiens et un « assortiment » d’autres animaux, qui doivent tous être protégés de la catastrophe imminente ? C’est la question que Ricardo Pimentel a dû se poser après que la catastrophe ait menacé de détruire ce qu’il avait construit pendant toute sa vie.

Ricardo a entendu parler de l’ouragan Delta et a compris qu’il devait créer un endroit sûr pour tous les animaux errants.

Fondateur de Tierra de Animales, un refuge pour animaux abandonnés, Ricardo Pimental est plus qu’un simple amoureux des animaux. Ce jeune Cancúnien a consacré sa vie à l’hébergement d’animaux qui n’ont nulle part où aller.

Depuis plus de neuf ans, il s’occupe de plus de 500 animaux, dont des chats, des chiens, des poules, des dindes, des chevaux, des moutons, des cochons, des vaches et des ânes errants.

Aussi, lorsque des rapports ont commencé à faire état d’un ouragan imminent, M. Pimental s’est retrouvé face à un énorme dilemme. Il savait que les abris pour chiens n’étaient pas assez solides pour résister à une tempête de catégorie 4.

Le temps presse. L’ouragan était en route, et l’abri allait certainement être détruit. Pimental savait qu’il devait faire quelque chose. Il a donc pris la décision radicale d’inviter les chiens chez lui pour une soirée pyjama.

Faire rentrer 300 chiens à l’intérieur n’était pas une mince affaire. Pendant 5 heures, M. Pimentel et ses bénévoles ont rassemblé les chiens et les ont aidés à rentrer avant que l’ouragan ne touche terre.

Sa maison étant maintenant remplie de nourriture et de matériel pour traverser la crise, la seule chose qui restait à faire était d’attendre que l’ouragan passe.

Avec autant d’animaux dans une si petite maison, Pimentel s’attendait à ce qu’ils fassent un peu de désordre. Mais il était heureux que tout se soit bien passé.

Heureusement, lorsque l’ouragan a atteint la maison de Ricardo, il n’était plus qu’une tempête de catégorie 2. Des vents toujours très dangereux, entre 96 et 110 mph (154 et 160 kmh), mais pas aussi mortels. Grâce à la petite maison de Ricardo et à son grand cœur, les résidents de Tierra De Animales ont été mis à l’abri.

 

Malheureusement, malgré tous leurs efforts, les employés du refuge n’ont pas pu protéger leurs infrastructures et, une fois celui-ci passé, leur bâtiment a été dévasté.

M. Pimental garde espoir. Il a prévu d’utiliser l’afflux de dons qu’il a reçu depuis l’incident pour construire un bâtiment à l’épreuve des ouragans qui gardera les animaux sains et saufs 365 jours par an.

Si vous avez aimé cette histoire, merci de la partager avec vos amis et votre famille !

Avez-vous aimé l'article? Pour partager avec des amis:
Ajouter un commentaire

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!: