Un chihuahua « démoniaque » aide sa nouvelle maîtresse à surmonter un traumatisme

En avril 2021, la description la plus honnête de Prancer, un chihuahua « démoniaque », lui a permis de trouver un foyer pour toujours. Le fait de qualifier le chien de « poupée Chucky dans le corps d’un chien » a fait que Prancer a reçu un nombre impressionnant de demandes d’adoption. Finalement, cela a permis de trouver la famille idéale pour lui.

Aujourd’hui, des mois plus tard, la nouvelle maîtresse de Prancer ne peut s’empêcher de dire à quel point elle l’aime. En fait, sa maîtresse a même révélé que ce chien autrefois détestable l’a aidée à guérir d’un traumatisme.

Le coup de foudre
Ariel Davis a adopté Prancer peu après que son ancienne propriétaire, Tyfanee Fortuna, ait posté une description humoristique de lui. De nombreuses familles d’accueil essaient d’édulcorer les défauts de leur chien, mais Fortuna ne s’est pas retenue.

« J’ai essayé au cours des derniers mois de proposer ce chien à l’adoption et de le faire paraître… acceptable. Le problème, c’est qu’il ne l’est pas », écrit Fortuna. « Il n’y a pas un très grand marché pour les chiens névrosés, qui détestent les hommes, les animaux et les enfants et qui ressemblent à des diablotins. Mais j’espère bien qu’il y a quelqu’un pour Prancer parce que j’en suis fatiguée, et ma famille aussi. »

Ariel était le candidat idéal. De tous les candidats, la famille de Fortuna savait que Ariel était celle qui convenait le mieux à ce chihuahua spécial. Ariel a donc ouvert les portes de son coeur et de sa maison à Prancer pour lui donner une chance de montrer son côté affectueux.

Mais l’amour va dans les deux sens. Alors que Prancer se sentait plus à l’aise avec Ariel , il l’a aussi aidée. Ariel is a passé 15 ans de sa vie à lutter contre plusieurs traumatismes et la toxicomanie. Cela lui a fait perdre ses amis à fourrure de l’époque.

« J’avais deux chiens dont je m’occupais bien, mais ma dépendance s’est aggravée, et il y a environ trois ans, j’ai dû entrer dans un centre de traitement, alors je suis venue dans le Connecticut, et malheureusement, j’ai dû renvoyer mes chiens, Blue et Doodle », a déclaré Ariel.

« J’ai l’habitude de m’occuper d’animaux qui luttent, qui ont des troubles de l’anxiété, qui ne s’entendent pas bien avec d’autres animaux ou d’autres personnes, et j’ai ressenti d’emblée, cette petite parenté avec Prancer, qu’il parlait mon langage et que je parlais le sien », a déclaré Ariel.

Depuis l’adoption de Prancer, Mme Ariel Davis l’a même décrit comme étant « parfait » pour elle. C’est intéressant quand on sait à quel point il était imparfait dans sa famille d’accueil précédente. Mais cela montre bien que chaque chien peut sembler parfait pour la bonne famille. Ariel pense que la vie avec Prancer est encore meilleure que ce qu’elle aurait pu imaginer.

« Ça a été le paradis absolu, même à travers les luttes, car la vie est faite de luttes. Personne n’a une vie parfaite. Rien n’est jamais parfait », a déclaré Ariel.

Ariel est fière de dire que sa rencontre avec Prancer a été un véritable coup de foudre. Ariel et Prancer ont beaucoup de chance de se connaître.

Avez-vous aimé l'article? Pour partager avec des amis:
Ajouter un commentaire

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!: