Une Péruvienne considérée « trop vieille » pour adopter un chien…

Amoureuse des chiens, Andrea Hijar, âgée de 76 ans, a eu le plaisir d’élever plusieurs chiots au cours de sa vie.

Mais, malheureusement, lorsqu’elle a décidé d’ouvrir à nouveau son cœur et sa maison pour un nouveau compagnon à poils…elle a été jugée comme « trop vieille ».

Après avoir appris que sa grand-mère voulait adopter un chien, leur petite-fille Hijar a proposé son aide. Elle a contacté plusieurs services de sauvetage près de chez elle, au Pérou, pour trouver un chien qui conviendrait le mieux à ses grands-parents. La réponse a été surprenante.

« Les refuges ont refusé ma demande en raison de l’âge de mes grands-parents », confie Hijar. « Cela m’a rendu triste. C’est un couple très aimant, mais on leur a refusé quelque chose dont ils étaient très enthousiastes. »

La grand-mère était naturellement désespérée, mais a essayé d’accepter qu’elle n’aurait probablement plus jamais un animal de compagnie. Hijar, quant à elle, a continué ses recherches.

Un jour, Hijar tombe sur l’annonce publiée par un homme qui cherchait un foyer aimant pour son chiot. Elle l’a contacté en espérant que l’âge de sa mamie ne serait plus un obstacle pour l’adoption. Et cela a marché.

« Il a accepté de nous donner le chiot, sachant que mes grands-parents allaient s’en occuper et l’aimer très fort », a déclaré Hijar. « Mon père est allé chercher le chiot avec mon grand-père ».

Ils l’ont nommé Princessa.

Puis, avec Princesa confortablement installée dans les bras de mon grand-père, il était temps de surprendre la grand-mère en lui annonçant la bonne nouvelle.

Voici ce moment émouvant en vidéo :

« J’ai été très émue de voir sa réaction », dit Hijar. « C’était très émouvant de la voir si heureuse et pleine de joie ». Princesa n’aurait pas pu trouver de parents plus parfaits.

Hijar comprend très bien que l’adoption d’un chien, en particulier d’un chiot, n’est pas une décision à prendre à la légère. Et même si les adoptants plus âgés peuvent avoir besoin d’une aide supplémentaire, cela ne doit pas les empêcher de le faire, dit-elle.

En réalité, Princesa n’est pas seulement la chienne des grands-parents. Elle appartient maintenant à toute leur famille.

Et au final, l’amour d’un chien ne connaît pas d’âge.

Avez-vous aimé l'article? Pour partager avec des amis:
Ajouter un commentaire

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!: