Un berger d’Asie Centrale abandonné derrière les garages: laisse courte, bol vide et longues journées sans fin

Le chien de berger d’Asie centrale (Sredneasiatskaïa Ovtcharka) est une race de chiens d’origine très ancienne, issue de croisements entre le dogue du Tibet et le gampr Arménien.

Zara, un Berger d’Asie centrale, ne savait pas si elle se réveillerait le lendemain, si elle tiendrait jusqu’au prochain repas ou si elle verrait le soleil levant. La journée lui paraissait infiniment longue, la chienne voulait une chose: survivre. Les propriétaires l’avait laissée toute seule derrière les garages, attachée à une laisse très courte et étaient partis on ne sait où.

Elle perdait ses forces, perdait du poids, dépérissait petit à petit.

De temps en temps, il reprenait ses forces pour pousser des cris ou hurler.

Une fois, quelques chauffeurs attentionnés lui ont donné à manger, mais les jours passaient, c’était déjà fin novembre.

Il était clair que la chienne ne pourrait pas surmonter l’hiver rude et ne pourrait même pas courir pour se réchauffer. Par conséquent, les chauffeurs ont décidé de la transporter au refuge.

Les bénévoles étaient émus par l’histoire de Zara et l’ont acceptée sans hésitation. Ils ont trouvé une place dans le refuge bondé, car l’animal avait besoin d’être secouru de toute urgence. Zara était émaciée et déshydratée. Elle ne faisait plus confiance à personne, était tout le temps triste et ne voulait pas vivre. Très souvent elle refusait même de manger.

 Il a fallu beeaucoup de temps pour que la chienne revienne à la normale. 

Les employés du refuge essayaient de communiquer le plus possible avec elle.

Après un séjour de 4 mois dans le refuge, elle a trouvé un foyer adoptif. La nouvelle famille a arrangé un endroit confortable pour elle dans la cour, un bol toujours rempli de nourriture et beaucoup d’amour et d’affection. Sur cette photo, Zara est à nouveau la même – active, vigilante, énergique, prête à protéger les propriétaires et leurs biens.

L’essentiel c’est qu’on ne voyait plus dans son comportement les traces du passé dur qu’elle avait vécu.

Avez-vous aimé l'article? Pour partager avec des amis:
Ajouter un commentaire