Un sans-abri a été contraint de quitter son ami à quatre pattes…

Comme tant d’autres, le propriétaire de la chienne nommée Dakota qui a préféré rester anonyme, avait souffert des retombées économiques de la pandémie de Covid-19. Cet habitant de Tampa Bay, en Floride, avait perdu son travail, puis son logement. La décision la plus dure qu’il avait eu à prendre, c’était de devoir se séparer de sa chienne Dakota. 

Il a erré dans les rues et a connu toutes les difficultés d’une vie de sans-abri. Mais il s’est rendu compte que son animal méritait plus et pouvait vivre dans la chaleur, les soins et profiter d’une alimentation régulière. C’est alors que l’homme s’est tourné vers l’association de protection animale Tampa Bay Humanitarian Society pour y laisser sa chienne. Pourtant, il n’avait pas l’intention de quitter définitivement son ami fidèle.

Happy dog

Dakota est devenue la favorite de tout le monde: elle était obéissante, affectueuse et très amicale. L’équipe du refuge s’attendait à trouver rapidement une nouvelle famille pour la chienne. Paradoxalement, malgré son caractère doux et amical, personne n’était pressé de la ramener chez lui, et l’animal attendait son sort dans une cage exiguë, écoutant les conversations téléphoniques des autres.

En effet, quelques semaines plus tard, le propriétaire a de nouveau contacté l’organisation pour demander si Dakota était disponible. Il venait de retrouver un emploi et un foyer. Une joie indescriptible l’a envahi quand on lui a répondu que sa chienne l’attendait toujours.

Les retrouvailles ont été extrêmement touchantes. Dakota a « hurlé de joie » et « couru droit dans les bras de son papa », relate Sherry Silk. Son propriétaire n’a pas pu contenir ses émotions et a fondu en larmes.

Dakota, elle, a quitté le refuge avec quelques jolis cadeaux, dont un nouveau collier et une laisse, ainsi que 6 mois de traitements pour sa dirofilariose.

Avez-vous aimé l'article? Pour partager avec des amis:
Ajouter un commentaire